Qu’est-ce qu’un bon manager ?

Qu’est-ce qui définit un bon manager ? Qu’attend-on de lui ? Quel est son rôle ? Ses missions ? Ses qualités ?  Quels écueils doit-il éviter ?

Les différents profils de managers :

Le spécialiste : l’expert technique dans son domaine qui reste centré sur son métier.
Avantage et inconvénient : il a un domaine de spécialisation précis, il n’a pas de vision globale et n’est donc pas  polyvalent.

Le gestionnaire : (le plus courant) c’est le manager du quotidien.
Avantage et inconvénient : bonne mise en oeuvre de l’activité et attention portée aux personnes.

Le leader : c’est celui qui est porteur d’une vision ou d’un projet.
Avantage et inconvénient : il est capable, grâce à son charisme, d’entraîner les foules.

Quelles sont les cinq missions principales du manager ?  

1/ Délivrer une mission claire.
2/ Définir des objectifs précis.
3/ Développer des compétences et mettre à disposition tous les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs.
4/ Superviser le travail.
5/ Accompagner l’évolution des collaborateurs.

Certes, un bon manager est soucieux des performances et des résultats de son équipe, mais pas seulement… Il consacre aussi la majeure partie de son temps à s’assurer que ses collaborateurs sont épanouis. Pour cela, le manager met en place les solutions pour motiver ses équipes. Il créé ainsi les conditions favorables à leur investissement dans le temps. Hélas, trop souvent, c’est ce dernier aspect qui pose des difficultés, notamment dans les entreprises qui pratiquent la gestion des salariés klinex. Et pourtant, c’est bien ce détail qui fait d’un manager un bon manager.

Quelles sont les compétences attendues d’un bon manager ?

Des compétences techniques : liées au secteur dans lequel il évolue.
Des compétences organisationnelles : liées à la planification, au pilotage d’une équipe, d’une réunion, d’un projet, à la répartition des tâches pour préciser qui fait quoi…
Des compétences comportementales : liées au relationnel, c’est la manière d’agir ou de réagir en situation et cela relève du savoir être.
Ces 3 types de compétences constituent l’ensemble des savoirs : savoir-faire et savoir être mobilisés par le responsable.

nuage-de-mots-convertimage.jpg

Quelles sont les qualités d’un bon manager ?

En 2018, c’est d’abord une capacité constante d’adaptation qui combine à la fois souplesse et réactivité. Cela peut se décliner de différentes manières : manifester de l’autonomie, avoir une aisance pour la prise de décision, posséder sens de l’action et initiative, être réactif, savoir faire preuve d’une écoute active, être doté d’une stabilité émotionnelle qui rassure, bref une bonne résistance au stress, avoir confiance en soi.

Quels sont les faux pas à éviter pour le manager ?

Un manager, lorsqu’il prend en main une entreprise, est amené à faire un audit interne.  A ce moment précis, il doit être précis quant au diagnostic de la situation de l’entreprise et bien comprendre où se situent ses besoins réels. Il est important d’avoir une bonne perception et donc de ne pas ignorer le niveau d’autonomie des collaborateurs, dans le cas contraire cela peut conduire à des erreurs de management.

Autre piège à éviter : tomber dans la caricature…

Article rédigé par Anthony A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s